Par le-Doudou-de-Titi

"Une belle carrière de Doudou est un savant mélange de talent et de chance, toutes les stars de la catégorie partageront je pense cette analyse avec moi.

Au départ, on n’est pas grand-chose…notre petit maître vient d’arriver, il passe son temps à dormir et est incapable de nous voir, de nous saisir. Ma couleur d’origine étant le blanc, j’étais résigné d’emblée : il ne pouvait même pas me « calculer », au début….et puis il était si petit ! Pas plus grand que moi,…. qui ne suis vraiment pas un Hercule !

Pourtant, alors déjà, ma stratégie était bien en place : savoir se faire discret, plaire à la maman, au point de se faire câliner un peu pour récupérer son odeur sur ses pattes et sa tête….ça a tout de suite fonctionné ! Témoins : ces premières images où j’assiste en permanence au repas du « roi », coincé entre le biberon et son ventre. J’ai bien vite poussé l’avantage, et fait partie des promenades….le risque de me faire oublier ou lâcher en cours de route était élevé, mais le jeu en valait la chandelle ! Et puis, je voyais bien que la maman m’avait repéré et ne voulait bien évidemment pas se passer d’un assistant aussi précieux que moi.  Elle s’est mise à veiller à ma présence de tous les instants, et m’a bien souvent sauvé d’un lâché catastrophique en plein trottoir…

 

  DSC_0001  DSC_0001t

                                 

   DSC_0030    IMG_1433

 

                DSC_0018

  

Etape suivante, dès que mon petit maître a commencé à émettre des sons : le baptême….essentiel! La maman souhaitait me voir nommé « nounours », parce que la déformation que donne à ce nom la diction d’un bébé le transforme en « Nounouss » et qu’elle trouvait ça craquant…mais la nourrice est passée par là et a imposé l’essentiel « Doudou », qui a l’avantage d’écarter nettement  toute rivalité dans la catégorie !

Dès lors, j’étais lancé…tout simplement devenu IN-DIS-PEN-SA-BLE : de toutes les nuits, de tous les voyages, de tous les chagrins, les colères, les câlins. Au bout de la première année de ce régime, je me différenciai déjà nettement de mon remplaçant, recruté en toute hâte par les parents, dont les expériences avec mes deux aînés ont produit un bon niveau d’anticipation des situations de crise que peut engendrer l’absence d’un élément aussi essentiel que moi….en toute modestie !

Mais mon rival ne me ressemble en rien (cf photo), et je leur souhaite bien du plaisir si un jour ils doivent avoir recours à ses services. Titi (mon maître) me saisissait toujours avec sa bouche au début. Il me croquait le nez, ce qui a eu pour conséquence de le rendre bien plat et de lui donner un parfum de salive absolument….sans équivalent ! Ma physionomie s’en est dès lors trouvée transformée, et je dois à cette époque ma bouille si craquante.

  DSC_0030  DSC_0086  

  DSC_4609  DSC_6584

 

 

DSC_0119  DSC_6202 

 

Surfant sur mon succès, j’ai bien vite conquis toute la famille, et j’ai dès lors eu le droit de me faire tirer le portrait en toute circonstance et dans toutes les tenues, ce qui est tout à fait normal étant donné mon statut.

DSC_0063 DSC_3331 

DSC_0063 DSC_2860

 

Alors j'espère que vous appréciez cet extrait de mon book, retour émouvant sur une carrière épuisante mais éblouissante…."

DSC_4761 DSC_5795 

                          IMG_2902

Longue vie au roi Doudou!

Merci d'être arrivés jusqu'ici et à bientôt.......